Notre équipe

L’URQR est animée par environ une vingtaine de bénévoles qui s’investissent dans les différentes actions de l’association. 9 personnes composent son Conseil d’Administration.

Le président de l’association est Bernard Imbert, son vice-président Roland Leygues, son trésorier Michel Calvet, son secrétaire Armel Razous.

L’URQR compte également 6 salariées :

  • Anne FALGUEYRETTES, coordinatrice, depuis mars 2011

Issue de l’éducation populaire, spécialisée dans le secteur associatif et formée en développement local, Anne possède une large expérience en matière d’accompagnement de projet et de formation de groupe. Rompue aux méthodes participatives, elle déploie des outils dynamiques au service de l’animation et de la médiation de groupe. Coordinatrice de l’URQR, elle maîtrise les processus de gestion et de développement de structure et de partenariat. Elle intervient tant auprès d’associations et structures de l’ESS qu’auprès d’élus ou agents de collectivités territoriales ou institutions.

  • Claire BATAILLE, coordinatrice, depuis juillet 2019

Formée en gestion de projets culturels, Claire a exercé pendant 10 ans en tant qu’administratrice de structures culturelles, ce qui lui a apporté une connaissance fine de la gestion associative, à la fois en matière de coordination d’une structure, de gestion administrative et budgétaire, de gestion du social et des ressources humaines, mais aussi de développement d’actions et de partenariats. Militante de l’éducation populaire, elle cherche à développer des projets en lien avec les habitants, de manière horizontale, pour permettre à toutes et tous d’analyser, de penser et d’agir sur les questions collectives et de s’épanouir. Aujourd’hui à l’URQR, elle remplace pour quelques mois Anne Falgueyrettes au poste de coordinatrice.

  • Amélie CHEVALLIER, chargée de mission DLA Aveyron, depuis octobre 2018

Diplômée d’un Master pluridisciplinaire de développement territorial à la suite d’une formation en anthropologie, Amélie a fait ses armes en tant que cheffe de projet cohésion sociale au sein d’une collectivité dans le Tarn, mais aussi après d’associations et lors de débats citoyens qu’elle a animés. Son fil rouge : fédérer les acteurs institutionnels, associatifs et citoyens autour de projets d’intérêts collectifs et accompagner les personnes et les structures dans leurs projets, pour que chacun trouve sa place et son autonomie. En charge du Dispositif Local d’Accompagnement de l’Aveyron, elle s’appuie sur les outils de développement local et l’approche systémique.

  • Coline RIOS, chargée de mission accompagnement, depuis mars 2017

Au cours de son parcours professionnel qui l’a conduit de la direction de structure enfance jeunesse à la formation en passant par la coordination de projet, Coline se forge une solide expérience d’actrice de la dynamique d’un territoire. Deux années de « recherche-action » au Cestes (centre d’économie sociale du CNAM) lui ont permis de travailler sur le pouvoir éducatif et émancipateur de la participation. Coline apporte une attention toute particulière au sens de sa démarche d’accompagnement. Inventive, elle propose un processus de concertation cohérent, vivant et dynamique. Formée en communication non-violente elle s’appuie sur ces méthodes pour favoriser la compréhension des acteurs et permettre la co-construction.

  • Marion MALAPERT, chargée de mission accompagnement des territoires, depuis juin 2018

Formée en sociologie, diplômée d’une licence « intervention sociale » et d’un master « développement social local », ainsi que riche de nombreuses expériences bénévoles, Marion est agent de développement social local. Elle a travaillé sur le développement territorial, à la fois en tant que fonctionnaire au sein d’une agglomération et en tant que salariée au sein d’associations d’éducation populaire, notamment sur la participation des habitants.  Elle a ainsi pu œuvrer dans divers domaines, autour de différentes politiques publiques : insertion, éducation, logement, cohésion sociale, enfance-jeunesse, etc. Elle est ainsi dotée de compétences en conduite d’études, réalisation de projets partenariaux et participatifs, formation, accompagnement, facilitation à l’intelligence collective et à la gouvernance partagée. Nourrie de l’histoire, des principes et méthodes de l’éducation populaire, ce sont les enjeux de démocratie, de territoire et de justice sociale qui l’animent

  • Emmanuelle LECONTE, chargée de mission DLA 46, depuis novembre 2018

Diplômée en droit, sciences politiques et management culturel, Emmanuelle a travaillé près de dix ans auprès d’associations évoluant dans le domaine des arts et de la culture. De la gestion de structures à la conduite de projets, des arts visuels au spectacle vivant, elle a choisi de mener ses activités en milieu rural afin de participer pleinement à la vitalité de ce territoire par le biais de la démocratisation culturelle. Aujourd’hui, Emmanuelle revient à sa formation première en conseil et expertise en tant que chargée de mission sur le Dispositif Local d’Accompagnement du Lot. Ainsi elle poursuit son objectif consistant à favoriser le vivre et le faire ensemble en appuyant des acteurs menant des projets qui font sens..

  • Barbara PEREZ, aide administrative et comptable

Guidée par la soif d’apprendre et les nouveaux défis, Barbara possède diverses expériences professionnelles notamment dans le milieu administratif. Elle intègre l’URQR en 2010 jusqu’en 2016, puis continue de se former à d’autres projets. En 2018, elle rejoint de nouveau l’URQR à temps partiel en tant que comptable et assiste l’équipe dans les projets. En parallèle, elle poursuit d’autres activités qui lui tiennent à cœur.